Tendance du moment sur les matériaux biosourcés

Depuis quelques années, le secteur du bâtiment a pris conscience de l’importance des enjeux de la filière écologique. Avec les matériaux biosourcés, les entreprises et les pouvoirs publics ont constaté le potentiel économique de la filière. Mais comment expliquer l’engouement pour ce type de matériaux ?

Qu’entend-on réellement par matériaux biosourcés ?

Avant de connaitre les critères qui composent les matériaux, il est important d’en connaître la définition et les domaines d’utilisation.

Définition et domaines d’utilisation

Les matériaux biosourcés peuvent être définis comme étant des produits issus soit de la biomasse d’origine animale soit celle d’origine végétale. Ainsi, l’origine des matériaux biosourcés est multiple. On peut citer par exemple le bois, la paille, ou le lin.

Ils sont le plus souvent utilisés dans le domaine de la construction et du BTP, notamment pour les structures, l’isolation ou les peintures d’un bâtiment.

Les matériaux généralement utilisés dans la construction et la rénovation concernent entre autres le bois, la paille, le lin, le chanvre, le papier, le carton, mais aussi la ouate de cellulose mélangée à du gypse.

Les critères à prendre en compte pour déterminer si un matériau est biosourcé

Pour qu’un matériau soit considéré comme biosourcé, sa production doit prendre en compte des critères humains. Cela signifie qu’il est bon de se demander si l’exploitation de la matière première a des conséquences sur la population locale. De même, par rapport à la main-d’œuvre, qui ne doit pas être sous-payée.

Quant aux critères environnementaux, il faudra vérifier si l’exploitation de la matière première ne cause pas une pollution au niveau des eaux ou encore de la nappe phréatique. Il en va de même pour le transport de ce dernier qui ne devra pas être un facteur de pollution de l’air.

Enfin, il est important que le matériau biosourcé soit recyclable et réutilisable pour préserver l’environnement.

Les raisons de l’engouement sur les matériaux biosourcés

L’engouement des matériaux biosourcés s’explique en grande partie par leurs bienfaits sur l’environnement. En effet, l’utilisation de ce genre de matériaux entre dans la politique de l’État, notamment dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il faut savoir qu’un matériau biosourcé contribue au dynamisme de la filière du recyclage qui emploie plusieurs milliers de personnes de façon directe ou indirecte.

Il faut également signaler que le biosourcé n’est plus dans sa face expérimentale et que son utilisation se trouve de plus en plus au niveau des grandes entreprises françaises. C’est par exemple le cas de ceux dans le secteur du bâtiment.

Ainsi, avec l’utilisation des matériaux biosourcés, le secteur de la construction a trouvé une solution face aux problèmes énergétiques et environnementaux. En quelques années, l’utilisation du biosourcé s’est démocratisée et ne s’est plus limitée à un nombre limité d’entrepreneurs.

L’autre intérêt des matériaux biosourcés réside dans le fait qu’il participe de façon active à l’achat de produit local. En effet, la plupart de ses matériaux sont disponibles en France en grande partie. Cette situation profite à des secteurs comme le textile avec plusieurs millions de tonnes de déchets produits par la population chaque année.

Avec l’augmentation de certaines matières premières comme le chanvre ou la paille, le nombre d’entreprises travaillant dans le domaine du biosourcé a plus que doublé en un espace de temps très court.

En résumé, les matériaux biosourcés offrent à la fois des solutions en matières environnementales et économiques.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *