Immobilier : vers un léger recul des prix à Paris, selon les notaires

S’il y a bien une ville en France où il faut se plaindre de la cherté de la vie, c’est bien Paris. En réalité, habiter dans la capitale de la France nécessite une bonne situation financière. Les logements dans cette ville ne sont pas à la portée de n’importe quelle bourse. Leurs coûts, d’habitude en hausse, ont récemment connu une légère baisse.

Les prix en évolution à Paris

Alors qu’il était encore en nette évolution jusqu’au quatrième trimestre de l’année 2020, le prix de l’immobilier connaît soudainement une légère baisse. D’après la chambre des notaires du Grand Paris, le prix moyen d’un appartement à Paris en novembre 2020 était de 10 850 €/m². En mars 2021, il bascule à 10 750 €/m², donc a diminué de 1,4 %.

En toute une année, il n’a été réalisé que 30 610 transactions immobilières au sein de la capitale. Ce qui a entraîné une baisse de 16 % des ventes, comparées à celles réalisées en 2019. Pourtant, ces prix augmenteraient encore de 6,1 % pour les appartements et de 7 % pour les maisons en Île-de-France au 4e trimestre de l’année 2020.

Les notaires estiment que cette légère baisse des prix de l’immobilier se prolongerait jusqu’en 2021. Ainsi, en avril, le prix du logement pourrait atteindre 10 600 €, soit baisserait de 0,4 % en trois mois. Une valeur presque identique à celle d’avril 2020, qui était de 10 520 euros. De plus, il se pourrait que la hausse annuelle des prix dans la capitale n’excède pas 1 %. Une situation du genre n’est plus survenue depuis 2015.

D’après leurs prévisions, les coûts des appartements en Petite Couronne connaîtront une augmentation de 4,2 % au bout d’une année. Ceux en Grande Couronne augmenteront de 2,5 %. Quant aux maisons, leurs prix connaîtront une hausse de 5,2 % en Petite Couronne et de 5,6 % en Grande Couronne.

La progression des prix dans les arrondissements

Outre les 13e, 19e et 20e arrondissements, le prix dans les autres arrondissements de la capitale excède 10 000 €/m². Celui dans lequel les coûts des appartements sont vraiment excessifs demeure le 6e où il faut au minimum débourser 14 000 €/m². Par contre, les appartements coûtent moins chers dans le quartier Pont de Flandre situé dans le 19e arrondissement.

Les communes limitrophes à Paris et les évolutions de prix

Sur l’ensemble des communes situées de l’autre côté du périphérique, un appartement coûte en moyenne 7 000 €/m². Il s’agit d’une décote de 30 % comparé au tarif moyen (10 000 €/m²) proposé dans les quartiers parisiens. Le même prix a été pratiqué en 2019 et en 2020. Cependant, les notaires constatent une disparité entre les prix proposés à Neuilly-sur-Seine, à ceux d’Aubervilliers et Saint-Denis.

En effet, le prix moyen au mètre carré des appartements dans ces deux communes est de 3 900 €. Il est de 57 % inférieur à celui de Neuilly-sur-Seine (10 870 €/m²), dont le tarif est approximatif à celui de Ternes. Il faut également souligner que pour toutes opérations immobilières, il est relativement facile de trouver un notaire à Paris.

Des opportunités au-delà du périphérique

L’arrivée du Grand Paris Express a favorisé la réduction de certains écarts, donnant accès à certaines opportunités. Ainsi, outrepassé les quartiers limitrophes de Paris à Clichy, Saint-Ouen, Aubervilliers et Saint-Denis, le coût des acquisitions est réduit. Respectivement de 40 %, 43 %, 55 % et 57 %, ces réductions sont aussi octroyées au sud de la capitale. Ainsi, dans le Val-de-Marne à Ivry-sur-Seine, elles sont accordées suivant un taux de 42 %. Au Kremlin-Bicêtre et dans les Hauts-de-Seine, les réductions sont de 34 %. Elles sont respectivement de 28 % à Issy-les-Moulineaux et de 33 % en passant par Vanves.

Même s’il est coûteux, le marché immobilier parisien est marqué par un déséquilibre entre l’offre et la demande. En effet, l’offre en matière de logement est supérieure à la demande. Ce léger recul des prix ne pourrait découler que du fait que les prix ont atteint leur valeur culminante. En effet, les appartements bien construits et dotés d’un bon emplacement se vendent toujours aussi vite.

Vous aimerez aussi...